Pourquoi monter sa startup ?

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on telegram
Share on whatsapp

Les noms de Deezer ou Blablacar te parlent ? Normal, ce sont les deux startups françaises, avec OVH, qui ont réussi a intégré le cercle des startups valorisées à plus d’1 milliard de $ !  On leur donne le nom de startup licorne. 🦄 Des exemples de réussite qui font rêver beaucoup d’entrepreneurs

Dans cet article, on te dit tout sur l’univers startup : du côté “cool” qu’on lui donne aux difficultés à surmonter ! 

Qu’est-ce qu’une startup ?

Le mot startup est apparu juste après la Seconde Guerre mondiale et signifie “une entreprise qui démarre”. Avec le terme “start”, on comprend l’idée de début, et avec “up”, l’idée de croissance. En France, on les appelle les “jeunes pousses”

🤓 Un peu d’histoire : Les startups ont commencé à se faire une place dans le monde de l’entreprise, avec l’apparition des sociétés de capital-risque qui ont été leurs premiers investisseurs. C’est aussi avec le développement de la bulle internet et de l’économie du numérique que les startups se sont imposées dans le monde entier.

Les startups ont toutes une chose en commun : la volonté de changer les choses, d’agir, grâce à l’innovation et la technologie. C’est ce qu’on appelle “l’idéologie startup”.

Une startup, c’est donc avant tout une idée de produit ou de service révolutionnaire. Les modes de financement pour donner vie à cette idée sont variés. Les sociétés de capital-risque et les “business angels”, c’est-à-dire une personne qui investit à titre personnel dès le début du projet, ont été les premiers à se lancer dans l’aventure startup en tant qu’investisseur. 

Aujourd’hui, de nombreuses startups font appel à des incubateurs. Ces structures accompagnent les startups dans leur création, tant par le côté financier que par le conseil. En France, la Station F est le plus gros incubateurs.

Une autre solution est aussi de faire appel au crowdfunding, c’est-à-dire à une collecte de fonds ouverte au grand public. Et puis même, une startup n’a parfois pas besoin de lever des fonds si le capital de départ est amené par le ou les fondateurs. Tout est possible !

Donc une startup c’est une idée innovante, qui mène à la création d’une entreprise, mais c’est aussi un état d’esprit ! On parle souvent “d’esprit startup”. Les membres d’une startup sont animés par un projet commun qui les passionne. C’est cette dynamique de travail, où la place de l’humain est centrale, qui caractérise l’esprit startup. Plutôt sympa non? 

Rien de mieux que d’avoir la vision d’un stratupeur pour parler de cette univers. Nous avons rencontré Maxence, un jeune entrepreneur de 25 ans qui a monté sa startup il y a 2 ans.

Salomé : Peux-tu nous raconter l’histoire de ta startup ?
Maxence : Alors Trustoo, c’est une startup dont le but est d’aider les particuliers à acheter une voiture d’occasion en évitant les arnaques. J’ai créé Trustoo à la suite de ma propre expérience. J’ai voulu acheter une voiture d’occasion il y a quelques années et je ne savais pas trop à qui m’adresser. J’ai finalement demandé à mon voisin, qui avait des connaissances en automobile d’examiner la voiture que j’avais trouvé sur Leboncoin. Il a su m’indiquer si l’état était correct et si le prix valait le coup. D’où la naissance de Trustoo : nous mettons en relation des particuliers avec des spécialistes qui les aident à acheter la voiture d’occasion qui leur convient.

Salomé : Pourquoi avoir choisi l’aventure startup ?
Maxence : Avant tout pour être mon propre boss. J’adore avoir des responsabilités tout en me sentant libre d’aménager mon emploi du temps comme je l’entends. J’aime aussi le fait d’être utile à la société. Trustoo apporte une solution et aide les gens. C’est aussi ça l’aventure startup : faire le choix d’être innovant dans le but d’améliorer le quotidien des personnes.

Salomé : Quelles sont les côtés moins positifs ? 
Maxence : Je dirais d’abord, le manque de sécurité financière. En tant que startuper, j’ai conscience qu’il y a un risque. Beaucoup de startups finissent par échouer. Mais c’est un risque à prendre pour vivre cette aventure incroyable. Je dirais sinon, qu’un autre inconvénient est le fait que c’est un travail à temps plein. C’est simple, je vis Trustoo.

Les 5 piliers de la réussite d’une startup

Même s’il n’existe malheureusement pas de “recette miracle” à la réussite d’une startup, nous te donnons les 5 piliers sur lesquels repose toutes startups dignes de ce nom ! 😁

1. Innover 💡

Qui dit startup, dit nouveauté et produit hors du commun. Les entrepreneurs à la tête de ces jeunes pousses, qu’on appelle founder dans le langage startup, sont souvent les têtes pensantes à l’origine de la solution pour répondre à un besoin. Tout le projet startup repose sur l’innovation et son potentiel à répondre à un besoin.

2. Savoir oser 🚀

Monter sa startup est une aventure humaine risquée, possible que si l’on décide de rompre avec la peur de l’échec et qu’on ose se lancer.

3. Échanger et partager 🗣

Une startup offre un environnement de travail uniqueconvivialité, confiance et partage sont les maître-mots. L’échange, c’est aussi avec ses partenaires, investisseurs et clients ! Les startups communiquent beaucoup avec leurs différents réseaux et donnent toujours de l’importance au suivi client.

4. Être en permanence en mouvement 🏃 

L’écosystème startup est ultra compétitif et toujours en mutation. Chaque startup doit être dynamique et toujours en mouvement. Il ne faut pas avoir peur de faire des prototypes, de les lancer, puis de les améliorer petit à petit. Il n’y a pas meilleur conseil que celui de Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn, quand il dit : “Si vous n’êtes pas gêné par la première version de votre produit, vous l’avez lancé trop tard”.

5. Avoir une forte culture d’entreprise 👥

L’identité d’une startup est aussi importante que le produit qu’elle vend. Une startup arrive à se faire un nom tant par le côté innovant, que par son histoire : d’où vient l’idée ? Quelles sont les valeurs que l’équipe partage ? Se forger une ligne directrice grâce à la culture d’entreprise est un des piliers de la réussite en startup. Ça lui donne de l’authenticité et lui permet de faire du storytelling, c’est-à-dire d’utiliser l’histoire de la startup comme plus-value

Quelles sont les difficultés pour “percer” ?

Le baromètre startup EY estime que 74% des startups, dont la phase de commercialisation est bien avancée, sont en perte.

Bien souvent, les startups ont du mal à “percer” et sont contraintes à s’adapter. Elles doivent revoir plus ou moins leur business model, autrement dit leur plan d’action pour gagner de l’argent. On dit qu’une startup doit réussir à “pivoter”.

Un exemple bien connu d’une startup qui a su pivoter est celui de Burbn qui est devenu Instagram. Dans la première version de l’application, Kevin Systrom le fondateur, voulait permettre aux gens de se géolocaliser, de se retrouver et de partager ces moments avec des photos. Mais, il s’est rendu compte que les gens se servaient de l’application, uniquement pour publier des photos. Et voilà le pivot : Kevin Systrom changea son plan d’action en se focalisant sur une application de partage de photos : il ajouta les célèbres filtres photos et changea le nom pour Instagram

Aujourd’hui, 9 startup sur 10 ne réussissent pas à percer, à cause de difficultés récurrentes

Nous avons mené notre enquête sur les principales difficultés que rencontrent les startups, et voici ce qu’il en ressort : 

• Ne pas répondre à un besoin du marché

Une startup a la volonté et l’ambition d’innover. Trop souvent, bien que ce soit une innovation intéressante, l’offre ne répond pas à la demande.

• Problème de trésorerie

L’importance du cash et de sa gestion : voilà un grand défis pour les startups. Elles ont parfois tendance à surestimer leurs ventes et à survoler le suivi de trésorerie. Une mauvaise gestion des mouvements de trésorerie amène alors à un manque de cash dans les caisses.

• Difficulté à recruter

Comme on l’a dit plus haut, la réussite d’une startup dépend de l’équipe qui la compose. Dans une startup, on est souvent à la recherche de talents, de “pépites”, qui sauront tirer l’équipe vers le haut. Par manque de budget, recruter ces pépites est souvent difficile.

• Difficultés de promouvoir et de prospecter

Pendant la phase de commercialisation, les startups doivent promouvoir leur produit et trouver des clients potentiels. Pas une mince affaires ! Par manque de moyens et de gens spécialisés dans ces domaines, il est parfois difficile de se faire connaître.

Aujourd’hui, plus que jamais, on réfléchit à des solutions pour aider les startups à combattre ces difficultés. 👍

C’est le cas de l’apport d’affaire : une alternative aux problèmes de recrutement et de promotion ! 

L’apport d’affaires : un atout pour les startups

Les startups sont de plus en plus nombreuses à faire appel à des apporteurs d’affaires

💡Un apporteur d’affaires met en relation une ou plusieurs personnes de son réseau ayant un besoin particulier avec la startup qui propose cette offre

L’apporteur d’affaires n’est pas salarié de la startup, mais il lui apporte de nouveaux clients en faisant jouer ses relations. Ces clients potentiels, on les appelle des lead

Sa mission de prospection est rémunérée par une commission, correspondant à un pourcentage du montant de la transaction commerciale. 

Raiseyour.biz est la plateforme française d’apport d’affaires pour startup. Sur la Marketplace, des apporteurs d’affaires du monde entier découvrent les startups et les missions proposées.

Et puis c’est parti : les apporteurs d’affaires font la promotion des startups, qu’ils ont choisies et sont rémunérés une fois le contrat de vente signé ! 

Les startups tirent profit de l’apport d’affaires de plusieurs manières ! Voici les principaux avantages de l’apport d’affaires pour une startup :

• Externaliser sa prospection commerciale

Les startups ont bien souvent des difficultés pour embaucher. Il y a rarement une personne en charge de la prospection commerciale, comme un directeur commercial dans une grande entreprise. Alors externaliser une partie de la prospection permet un gain de temps et d’argent et donc de gagner en efficacité. 👍

• Obtenir des informations de qualités sur les leads

Les apporteurs d’affaires possèdent des réseaux différents, mais surtout ils recueillent des informations détaillées sur chacun des prospects. Ce travail effectué sur les leads, permet à la startup de bien préparer chaque rendez-vous commercial et donc de maximiser les affaires ! 🤝

• Toucher de nouvelles cibles

Qui dit différents types d’apporteurs d’affaires, dit différents réseaux et donc nouvelles cibles de clients, qui plus est, dans le monde entier. C’est aussi simple que ça ! 🎯

• Prôner le partage de richesse

Valoriser l’apport d’affaires, c’est aussi aller vers une meilleure répartition des richesses, où chacun y trouve son compte. 💸

🤓 Le lexique de l’univers startup 🤓

  1. Entrepreneur : Un entrepreneur est la personne à la tête d’un projet de création d’activité économique, qui se veut par la suite pérenne.

  2. Incubateur : C’est une structure qui permet d’accompagner un projet innovant de création d’entreprise. L’accompagnement se fait sur différents aspects : conseil, financement, formation ou bien encore en mettant à disposition des locaux.

  3. Business model : C’est le plan d’action ou bien encore l’ensemble des processus mis en place pour qu’une entreprise soit viable. C’est la stratégie adoptée afin de vendre son produit ou son service. 
Concepteur rédacteur

Salomé Arpin

Partage l'article sur
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PLUS D'ARTICLES ...
comment créer sa startup?
Startup

Pourquoi monter sa startup ?

On entend souvent parler de l’univers startup, mais qu’est-ce que c’est ? Pourquoi attire-t-il autant ? Entre passion et difficultés, on te dit tout sur l’aventure startup.

Lire plus »